Objets en attente et effet “point chaud” – Retour de bâton

Parfois, on se croit plus malin que les avertissements donnés par les professionnels. Et ça nous saute à la figure. Ça t’est déjà arrivé ?

Je pensais avoir bien progressé dans mon tri, avoir été une bonne élève… quand j’ai constaté avec stupeur que j’étais tombée dans le panneau ! Laisse-moi te raconter.

.

D’abord, j’étais très fière de moi.

J’avais désencombré au point d’être allée à plusieurs reprises chez Emmaüs pour y déposer des voitures pleines de mes précieux objets. J’avais vendu de pleins sacs de livres (merci Gibert !). J’avais trouvé un nouveau foyer pour nombre d’objets sur Le Bon Coin (je ne connaissais pas Vinted à l’époque). Et je passais régulièrement en revue mes possessions terrestres dans la plus totale autosatisfaction.

.

Quand, tout à coup, j’ai fait un constat effrayant.

Lorsque je contemple mes placards, j’ai des œillères.

Comme je ne vis pas seule, c’est bien pratique pour rester à peu près zen et ne (presque) plus voir le bazar de mon compagnon. Sauf que mon filtre magique d’invisibilité fait aussi disparaître mes sortants de mon champ de vision !

.

C’est quoi des sortants ?

Ce sont tous ces objets qui n’ont pas eu la chance d’être sélectionnés pour rester après une opération de tri. Mais, pour des diverses raisons (valeur sentimentale, marchande ou autre), ces objets ne se sont pas retrouvés en partance directe pour Emmaüs, Le bon coin et consorts.

Les sortants sont donc des objets petits et gros, qui attendent sagement d’être vendus en ligne…

En fait, ils attendent surtout je veuille bien rédiger l’annonce qui leur permettra de trouver un nouveau foyer.

.

Alors, en attendant, je les ai rangés à des endroits où ils ne gênaient pas… et où j’ai pu tranquillement les oublier !

Je crois que « en attendant », c’est un peu comme « au cas où »… difficile de faire pire en matière de bonnes intentions qui nous explosent plus tard à la figure.

.

Revenons à nos moutons sortants !

Au début du mois dernier, en inspectant mes possessions et mes placards, j’ai brutalement pris conscience de ce filtre d’invisibilité déposé sur mes sortants.

Poussée par la curiosité, j’ai voulu voir l’ampleur des dégâts : quelle quantité de sortants est cachée chez moi ?

J’ai refait un tour de l’ensemble des rangements de la maison et j’en ai extrait tous les sortants que j’ai pu trouver. Ils étaient bien cachés ! Petit à petit, j’ai créé un mur d’objets en attente dans mon salon.

désencombrement - mur le 1er jour - objets en attente - Une vie douce et legere - Comme une plume
Et hop, on rend visibles tous les sortants bien planqués !

.

Moi qui pensais sincèrement avoir bien désencombré, je n’avais même pas vu que j’étais tombée à pieds joints dans le piège n°1 !

.

Tu trouves que « mur » est un peu exagéré pour l’empilement en photo ?

Tu n’as pas complètement tort… mais mon histoire n’est pas terminée !

(Sans compter qu’il manque ce que contenait mon abri de jardin.)

.

Car, j’ai eu l’excellente idée de laisser mon mur d’objets en attente bien visible dans mon salon. Histoire qu’il reste sous mes yeux, que je ne puisse pas l’ignorer et que je me sente forcée d’en faire quelque chose.

Logique, non ?

De toute manière, au fond de leur placard ou sous mes yeux, la charge mentale est la même. Ils me crient toujours « Occupe-toi de moi ! » ou « Vends-moi ! ».  Il n’y a que le niveau « sonore » qui varie.

.

As-tu deviné ce qui s’est passé après seulement quelques jours ?

Pour commencer, mon mur d’objets en standby est progressivement devenu invisible à mes yeux et je ne suis pas passée à l’action.

Mais, en plus, la zone a attiré tous les objets en transit de la maison. Un véritable aimant !

.

J’avais déjà lu pas mal de choses sur les points chauds (encore appelés hotspots ou nids à fouillis dans la littérature). Je savais qu’ils servaient généralement de maison à tous ces objets dont l’avenir et la place ne sont pas clairement définis. Et je savais qu’ils attiraient inexorablement d’autres objets de cette catégorie.

J’ai pu l’expérimenter en direct ! Un mois plus tard, mon mur avait plus que doublé de volume ! La preuve, en image.

désencombrement - objets en attente - un mois plus tard - effet point chaud - hotspot - Une vie douce et legere - Comme une plume
Effet rebond un mois plus tard… Jolie déco pour mon salon ! Non ?

.

En attendant, je n’avais pas mis la moindre annonce en ligne. Alors, comme je devais m’absenter de chez moi pour quelques jours, j’ai décidé de retrouver une place pour chaque objet du mur. (Je déteste quitter un lieu en laissant du bazar derrière moi.) J’ai donc soigneusement rangé les sortants, les objets en transit (ou presque) et les objets sans place attribuée. Le bazar était à nouveau hors de vue.

Retour à la case départ !

.

Puis, à mon retour, très intriguée par ce phénomène, mais aussi très (très !) vexée de m’être fait avoir comme une débutante, j’ai cherché comment évacuer rapidement tous ces objets. J’ai donc décidé de faire la brocante de ma ville.

Du coup, le mur est de retour dans mon salon, mais sous une autre forme. Il continue à attirer des objets (des sortants pour la plupart, mais aussi quatre gros cartons de déménagement, pleins de vêtements à vendre par délégation pour ma belle-fille). Je veille au grain, forte de ma récente expérience. Mais je suis devenue plus modeste. Je n’irai pas jurer que les objets sans place attribuée n’atterriront pas sur la pile.

.

Et toi ?

As-tu du bazar (objets sortants, en transit ou sans place attribuée) bien caché dans tes placards ? Ou des zones qui servent d’aimant à bazar à ton insu ? Comment gères-tu tout ça ?

Raconte-nous !

Tu connais quelqu'un à qui cet article pourrait être utile ? Pense à partager !