Zone de contrôle, zone d’influence, zone d’impuissance

Marc Aurèle a dit : « Que la force me soit donnée de supporter ce qui ne peut être changé et le courage de changer ce qui peut l’être, mais aussi la sagesse de distinguer l’un de l’autre. »

Cette phrase m’a longtemps d’une grande aide.

Jusqu’à ce que je découvre une autre manière de voir les choses, plus globale (et moins binaire).

J’apprécie particulièrement ce nouveau modèle parce qu’il me permet de retrouver mon « pouvoir intérieur » à chaque fois que je me sens perdue et impuissante.

C’est un précieux allié dans la vie, qui peut s’utiliser dans n’importe quel contexte ou domaine.

A tel point que je l’utilise de plus en plus souvent avec mes élèves, pour qu’elles puissent à leur tour reprendre le pouvoir qui leur appartient aux endroits où il se trouve.

Dans un désencombrement, on joue sur le long terme.

Il est donc particulièrement intéressant de réduire au maximum toute source de démotivation.

Le sentiment d’impuissance est l’une d’elles.

Alors, ça te dit d’aller plus loin que Marc Aurèle ?

Dans la tourmente

Entre les confinements, les reconfinements, les attestations, le port du masque, le pass vaccinal, les guerres entre pro- et anti-vaccin, les fake news, la guerre en Ukraine, le rapport du GIEC, les catastrophes climatiques à venir et un certain désenchantement politique à la veille des élections…

pas facile de trouver du sens dans ce monde de brutes. 😔

Avec toutes ces contraintes qui nous dépassent… à quoi bon ?

Pourtant, tu as plus de marge de manœuvre que tu le penses.

Si on s’en tient strictement à Marc Aurèle, on pourrait résumer le monde en deux zones : « ce qui ne peut être changé » et « ce qui peut l’être ».

Autrement dit ta zone d’impuissance et ta zone de contrôle.

Et déjà, remettre les choses à leur place, ça aide.

Mais ce serait se priver d’une zone supplémentaire.
Et ce serait dommage !

Un modèle plus complet

Passons maintenant à la version 2.0 de Marc Aurèle.

Et ajoutons une zone supplémentaire située entre les deux autres.

Je te présente ta zone d’influence.

Elle peut être plus ou moins grande selon les individus.

Un enfant de 2 ans aura une zone d’influence très limitée.

Tandis que le dirigeant d’une nation toute-puissante aura une zone d’influence extrêmement vaste.

Quand à nous autres, simples mortels, une fois adultes, nous avons tous une zone d’influence assez semblable, certes limitée, mais souvent beaucoup plus vaste qu’on ne l’imagine.

Même si parfois la vie semblerait bien plus simple si nous étions des dictateurs-marionnettistes-mégalomanes… 😈

… nous ne le sommes fort heureusement pas !

Mais, si les actions et attitudes des autres ne sont pas dans notre zone de contrôle, nous pouvons les influencer de diverses manières.

L’individualisme et l’isolement ont vraisemblablement accentué nos sentiments d’impuissance, mais le dialogue de cœur à cœur et nos actions au quotidien ont un impact non négligeable.
Même s’il est difficilement mesurable.

Nos actes importent, grands ou petits.

Un sourire offert au hasard d’une rencontre peut changer la couleur de la journée de celui qui le reçoit… ou qui le donne. 😊

Les 3 zones

Nos trois cercles sont plus ou moins élastiques et perméables.

👉 Ta zone de contrôle c’est tout ce que tu peux contrôler. 😁

Si après une explication pareille je n’ai pas un prix Nobel, je ne sais pas ce qu’il faut faire…

✅ Les choses faciles : tes décisions, tes paroles , tes actes, ton apparence « ajoutée » (hygiène, vêtements, coiffure), ta posture, ton hygiène de vie (sport, alimentation, hydratation, heure de coucher, routines quotidiennes…)

✅ Les choses plus difficiles : ton humeur, tes pensées, tes émotions, l’environnement dans lequel tu choisis d’évoluer…

✅ Paradoxalement, on y retrouvera aussi tous les sujets sur lesquels tu choisiras de lâcher prise (que ces sujets se situent dans ta zone de contrôle, d’influence ou d’impuissance). 😉

👉 Ta zone d’impuissance c’est le fonctionnement de l’univers et le monde extérieur au niveau global.

❌ Il y a d’abord tout ce qui nous échappe pleinement, qui que nous soyons, les lois de la gravité, les équilibres et dynamiques dans les différentes galaxies, la météo, les éruptions volcaniques, les tempêtes…

❌ Puis il y a toutes les choses sur lesquelles nous n’avons aucun impact direct : la déforestation en Amazonie, le cours de la bourse, le climat, les opinions et comportements d’inconnus complets, la législation…

Toutefois, ces éléments entrent pleinement dans le cercle d’influence de certains individus : puissants de ce monde, politiques, lobbies, législateurs…

👉 Ta zone d’influence se situe entre les deux.

C’est tout ce sur quoi tu peux avoir un impact (plus ou moins fort) par tes actions et/ou ton attitude.

Plus tu es reconnu comme influent, plus ton impact est démultiplié.
Mais faire chaque jour ta part de colibri, ça a un impact aussi. 💕

Il y a les domaines où tu auras un impact limité (voire très limité) : ton bulletin de vote, une signature sur une pétition, ta présence dans une manifestation, le boycott des entreprises et produits qui ne participent pas à la construction d’un monde meilleur (selon ta définition), ton soutien des produits et entreprises qui vont dans le bon sens (toujours selon ta définition)…

Impact limité ne veut pas dire « inutile » !
Simplement, comme le colibri de Pierre Rabhi, ce sera plus efficace si de nombreux autres animaux de la forêt te rejoignent pour éteindre l’incendie.

Et les domaines où tu auras un impact bien plus grand : l’éducation de tes enfants, les discussions difficiles que tu choisiras d’avoir sur les sujets qui te tiennent à cœur, ta manière de nourrir te relations et de communiquer.

Tu influes bien plus que tu ne l’imagines sur les croyances, les actes et l’humeur de tes proches, de tes collègues, de tes voisins…

Et tu es susceptible d’impacter toute personne avec qui tu entres en contact (même virtuellement).

Comment utiliser le modèle Marc Aurèle 2.0 ?

Quand une situation te donne le sentiment que tu ne peux rien faire, prends 2 minutes pour la regarder de près factuellement.

  • Qu’est-ce qui rentre dans ta zone de contrôle ?
  • Qu’est-ce qui rentre dans ta zone d’influence ?
  • Qu’est-ce qui rentre dans ta zone d’impuissance ?

Puis respire et concentre-toi sur ce que tu peux contrôler ou influencer.

  • Que peux-tu faire à ton échelle ?
  • Quelles sont les options les plus pertinentes pour toi ?
  • As-tu le temps, l’énergie et l’envie de passer à l’action ?

Si non, prends la décision consciente de ne pas agir.
Et si oui, mets-toi en mouvement ! 💪

Tu peux aussi choisir de lâcher prise, certes sur ce qui entre dans ta zone d’impuissance, mais aussi sur le reste. 😉

Marc Aurèle 2.0 appliqué au désencombrement…

Quelques exemples concrets…

👉 « Que deviendra cet objet si je m’en sépare ? »

Dans ta zone de contrôle : ta décision de jeter, recycler, donner, mettre en vente l’objet et la mise en action de ta stratégie d’élimination.

Dans ta zone d’influence : la manière dont tu rédigeras ton annonce (don ou vente en ligne), ce que tu diras en déposant l’objet à la recyclerie (ou chez Emmaüs, à la Croix-Rouge, etc.)

Dans ta zone d’impuissance : ce que deviendra réellement l’objet (et/ou si on répondra à ton annonce, ou comment on y répondra).
Et ce n’est pas important finalement, toi, tu as fait ta part.

👉 « Comment embarquer mes enfants, mon mari, ma femme dans le désencombrement de la maison ? »

Dans ta zone de contrôle : ta décision de trier, ranger, éliminer tes affaires et ta mise en action.

Dans ta zone d’influence : ta capacité à inspirer tes proches en décidant de te changer toi-même sans chercher à tout prix à les rallier à ta cause et en leur laissant de l’espace pour qu’ils soient libres de te rejoindre ; les discussions que tu auras avec tes proches ; ta manière de les impliquer pour réorganiser ta maison (systèmes de rangements résistants à la flemme, routines d’entretien et de maintenance…) ; les compétences en rangement de tes proches…

Dans ta zone d’impuissance : ce que tes proches décideront finalement de faire ; l’envie qu’ils auront de te suivre ou non ; leur capacité à être ordonnés au quotidien…

Savoir concrètement ce qui dépend de toi… et ce qui n’en dépend pas, va te permettre de choisir tes batailles.

Et d’économiser une énergie phénoménale en cessant de vouloir te battre contre des moulins à vent ! 🔋

Et toi ?

Tu te sens souvent impuissante ?
As-tu déjà utilisé ce modèle ?
Si non, que dis-tu de l’utiliser la prochaine fois ?

Raconte-nous en commentaire ! 💬

Tu connais quelqu'un à qui cet article pourrait être utile ? Pense à partager !

2 réflexions au sujet de “Zone de contrôle, zone d’influence, zone d’impuissance”

  1. Salut, top idée de faire du Marc Aurel 2.0
    Par contre tu mets dans la zone de contrôle, les pensées et les émotions, on peut les interpréter, mais on ne peut pas les contrôler. C’est d’ailleurs le gros problème de notre société de vouloir toujours être dans le contrôle. Après c’est pas simple mais possible je pense.

    Répondre
    • Merci Aurélien !
      Bien vu pour l’abus de contrôle… ça me donne des idées ! Je vais faire 2-3 modifications à l’article, pour l’améliorer.
      Pour les pensées et les émotions, on pourrait les mettre dans notre zone d’impuissance ou dans notre zone d’influence. Mais ce serait louper les merveilleuses possibilités offertes par les neurosciences, la pleine conscience, etc.
      En travaillant sur soi, il devient possible de nous transformer nous-même en un terreau fertile pour les pensées et les émotions que nous souhaitons faire pousser.
      (Ce qui n’empêchera pas les adventices bio-indicatrices de pousser elles aussi en prenant leur place dans l’écosystème si besoin.)

      Répondre

Laisser un commentaire