Désencombrer pendant les vacances… bonne ou mauvaise idée ?

Ca y est !
Les vacances scolaires viennent de commencer.

On me fait souvent très souvent remarquer que, même si, en théorie, ce serait le meilleur moment pour désencombrer… en pratique, pour toi, c’est le pire moment.

Pourquoi un tel conflit entre théorie et pratique ?

Pour répondre à ce paradoxe, je te propose qu’on examine de plus près la tradition des grands départs estivaux.

Pourquoi partons-nous en vacances ? 🌞

Nous partons en vacances pour décompresser.

Nous partons en vacances pour enfin passer un moment de détente avec nos proches et nous reconnecter à eux.

Nous partons en vacances pour oublier que le quotidien est trop difficile.

Nous partons en vacances parce que nous avons absolument besoin de récupérer

D’où vient ce besoin ?

Parce que, pour un trop grand nombre d’entre nous, le quotidien est à la limite de l’insupportable.

Parce qu’il est une immense source de stress.

Et parce que nous n’arrivons pas à nous reposer dans nos maisons.

Parce que, avec tout ce stress, passer des moments apaisés avec nos proches est un combat quotidien.

C’est pour cette raison que nous avons besoin de partir en vacances.

Plus qu’un départ… il s’agit en réalité d’une fuite.

Une évasion vers un eldorado temporaire.

Et, quelques semaines plus tard, nous retournerons sagement à notre vraie vie, au stress et à l’épuisement de nos quotidiens trop lourds.

Du paradoxe au cercle vicieux

Le problème lorsque tu pars en vacances, c’est que tu perds une fabuleuse opportunité.

C’est le meilleur moment de l’année pour briser ce cercle vicieux qui t’empoisonne la vie.

C’est le meilleur moment pour passer à un cercle vertueux en te créant une maison plus douce et plus légère.

  • Une maison dans laquelle tu vas pouvoir te ressourcer toute l’année.
  • Une maison dans laquelle tu vas profiter harmonieusement de tes proches.
  • Une maison qui va te faire du bien.
  • Une maison pleinement à ton service.

Paradoxalement, avec un quotidien plus fluide, plus léger, plus agréable, non seulement, tu auras moins besoin de vacances

… mais lorsque tu arriveras en vacances, tu auras moins besoin de récupérer et tu en profiteras beaucoup, beaucoup mieux ! 😎

C’est le serpent qui se mord la queue.

Et ton serpent te coûte sacrément cher :

  • entre les vacances qui doivent impérativement te ressourcer suffisamment pour tenir jusqu’aux suivantes
  • et toutes les choses qui tu mets en place le reste de l’année pour tenir le coup.

Faute de pouvoir te ressourcer chez toi, tu cherches à l’extérieur des moyens de recharger tes batteries.

Activités diverses, yoga, sophrologie, massages, soins énergétiques, séances d’ostéopathie, vitamines, compléments alimentaires…

Pour faire oublier à ton corps qu’il n’en peut plus et que tu es trop stressée.

Sans compter les addictions en tous genres : alimentaires (sucre, chocolat, grignotis divers et variés), télé, séries, café, cigarette, alcool…

Qui te permettent d’oublier l’espace d’un instant à quel point tu es mal chez toi et à quel point tu vis ton quotidien comme une prison.

Les vacances ne sont très souvent qu’une manière de prolonger ces comportements d’évitement.

Sans compter que nous ne remettons jamais en question les vacances et activités tournées vers l’extérieur.

« On a toujours fait comme ça. »

👉 En remplissant systématiquement toutes les plages de temps que tu pourrais consacrer à construire du mieux, tu t’enlèves la possibilité même de construire du mieux.

Comment t’en sortir ?

En t’autorisant à bousculer tes habitudes.

L’idée serait de prendre le temps habituellement consacré aux vacances ailleurs pour sortir de ce cycle infernal.

Et, pour une fois, de rester chez toi, à la maison.

En exploitant pleinement tes congés payés pour renverser la vapeur.

En investissant ce temps dans la construction d’un quotidien plus agréable.

Alors, oui, c’est vrai.

Ce n’est pas la perspective de vacances la plus fun du monde.
Loin de là ! 😅

Mais c’est une opportunité fabuleuse.

Les grandes vacances, ça peut être un moment où les enfants sont en colo, chez les grands parents, à la garderie ou ailleurs.
Evidemment, ça marche aussi pour les petites vacances !

Personne dans les pattes et tu peux vraiment avancer.

Bref, tu l’auras compris, pour moi, les vacances, c’est le meilleur moment pour construire ta vie douce et légère, sur-mesure.

Pour simplifier ta vie et alléger ton quotidien en désencombrant et en te créant une maison à ton service.

Même si ça demande de sacrifier une tradition.

Mais sacrifier cette tradition-là (qui ne fait qu’entretenir un système dysfonctionnel), c’est te donner les moyens d’avoir un quotidien plus fluide et plus agréable, jour après jour.

Pas juste pendant quelques rares belles journées estivales.

Voilà, je tenais à te partager ça en ce premier jour de vacances scolaires.

Parce que je suis convaincue que ça peut vraiment t’aider à avancer.

Et, même si ce n’est pas confortable, sache qu’il n’est jamais trop tard pour t’autoriser à modifier tes plans (même si tu en as déjà fait).

Je te souhaite un très bel été. 🌞

Alors ?

T’es plutôt team « Vacances, j’oublie tout » ou « Aujourd’hui est le premier jour du reste de ta vie » ?

Prête à oser changer tes plans pour cet été ? 💪

Ou pas prête du tout à bousculer tes habitudes (même tu comprends à présent les enjeux) ?
Et si c’est le cas, c’est OK. Ne te juge pas pour ça !
Chaque chose en son temps. 💕

Tu connais quelqu'un à qui cet article pourrait être utile ? Pense à partager !

4 réflexions au sujet de “Désencombrer pendant les vacances”

  1. Émilie, j’adhère totalement à cet article ! L’année dernière j’ai refusé des invitations pour me ressourcer seule chez moi et avancer tranquillement à mon rythme sur mes projets dans la maison! Et ça m’a fait un bien fou! Et cette année je réitère avec non pas une mais deux semaines toute seule! Je vais pouvoir avancer sur le programme de ma maison douce et légère en toute sérénité ! J’ai hâte d’y être!

    Répondre

Laisser un commentaire